Blog

Mariage Amandine+Maxime

Un petit coup de balais

Un FaceTime pour voir si tout est ok niveau déco

Un homme qui arrache sauvagement de la vigne vierge

Une Kro fleurie

Une voiture balais

L’autre côté du FaceTime

Le portugais à toutes les lèvres côté mariée

Les “fodes” qu’on entend parfois

Le papa qui confond déco florale de la voiture avec le bouquet de sa fille

Santa Fatima autour du cou

Un petit coup d’aspi

Le chien qui fait du yoga

Les bolo de papa qui régalent tout le monde

Un couple entre geckos et hirondelles

La camionnette de chantier en fond

Un prêtre 30 minutes à la bourre

Un petit roupillon pendant la cérémonie

Un Ave Maria qui remue

Du check-tête à l’africaine

Le prêtre qui regarde sa montre à la fin

La superbe merco du papy

Une rincée monumentale

Du single rainbow

De la photo crottes-de-nez

Des danses tradi

Le cousin qui fait une allergie à sa chemise

Et des gars qui tiennent pas la distance

Bienvenue au mariage d’Amandine+Maxime !

Images drone : Guillaume Spony
Eglise : Église de l'Emm Notre Dame des Neiges à Sondernach
Traiteur :
Ackermann
DJ :
Alain Eberwein
Cocktail : Salle du Baechlé à Breitenbach-Haut-Rhin
Soirée : Espace Belle Epoque à Breitenbach-Haut-Rhin

Mariage Aurélie+Thierry

La mariée dans sa cuisine qui prépare du liniment

Une journée sans déchet annoncée

'“Non je n’ai pas de sacs plastiques”

“Tu ne trouveras pas d’essuie-tout dans cette maison”

Deux petites beautés qui devraient faire la sieste à cette heure-ci

Leurs tenues hommage à leurs racines qui attendent

Un petit coup de balais

Une pause fraîcheur en plein maquillage

“LES PHRASES INTERDITES SI VOUS VOULEZ RESTER EN COUPLE” & “MME CHANCE SE MARIE”

La Fée Clochette sur l’épaule droite

Une virée chez Lidl en robe de mariée pour acheter un Croque-Monsieur (à gratiner)

Du Doliprane contre les douleurs dentaires

Un invité sur roulettes inattendu

La mariée qui se planque derrière les haies

Des parents émus avec ou sans mots

Un allaitement proche du confessionnal

Un double baptême pour l’occasion

10 rouleaux de TOILETTENPAPER de chez DM (c’est quand même moins cher en Allemagne)

Une croisière ensoleillée

Une commande de selfie avec le photographe

Un débarquement en heure bleue

Bienvenue au mariage d’Aurélie+Thierry !

Recette du liniment : La Maison des Maternelles
Croque-Monsieur :
Lidl
Papier toilette :
DM Kehl
Réception/croisière :
Bateaux de l’Ill

Soutenance de thèse de Marianne

Rendez-vous à la Faculté de Médecine de Strasbourg pour la soutenance de thèse de Marianne

L’intitulé : “Portraits des donneuses anonymes de lait maternel en France entre 2015 et 2017”

Cela fait plusieurs années qu’elle planche dessus

Plusieurs années de gestation

L’exposé est limpide

L’auditoire et le jury happés

Vient le temps des questions

Déjà de petits commentaires positifs quant au travail effectué s’échappent

Fin des questions

Le jury se retire pour délibérer

Marianne se pare

Le jury revient pour délivrer

Les quatre membres sont dithyrambiques

On lui demande de prononcer le serment d’Hippocrate

“En présence des maîtres de cette école, de mes chers condisciples, je promets et je jure au nom de l'Etre suprême d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité dans l'exercice de la médecine. Je donnerai mes soins gratuits à l'indigent et n'exigerai jamais un salaire au-dessus de mon travail. Admise à l'intérieur des maisons, mes yeux ne verront pas ce qui s'y passe. Ma langue taira les secrets qui me seront confiés et mon état ne servira pas à corrompre les mœurs ni à favoriser les crimes. Respectueuse et reconnaissante envers mes maîtres je rendrai à leurs enfants l'instruction que j'ai reçue de leurs pères. Que les hommes m'accordent leur estime si je suis restée fidèle à mes promesses. Que je sois couverte d'opprobre et méprisée de mes confrères si j'y manque.”

Ça y est, Docteure

Son grand-père interrompt le protocole final pour lire un texte personnel

Moment d’une émotion intense

Je vois flou dans mon viseur

Juré j’ai vu un juré pleurer

Dehors l’orage éclate

Les stores claquent violemment sur les fenêtres

On sort avant le déluge

Tout le monde se réfugie au café “Oh my goodness” pour fêter

Oh my goodness!

Comme un cri de soulagement