Blog

Naissance Clémence

Naissance de Clémence à la Clinique Sainte Anne le 29 mars 2018

Témoignage des parents :

“J'ai beaucoup de mal à trouver les mots pour exprimer toute la reconnaissance que j'ai envers Maxime pour son incroyable travail. Grâce à ses images, nous avons la chance de revivre cette merveilleuse journée. Il a su retranscrire toute l'émotion de ce moment fantastique. Il a été tellement patient, présent mais à la fois discret. Et quelle émotion pour nous en découvrant les images. C'est une vraie chance d'avoir un souvenir de la naissance de Clémence. Les larmes reviennent rien que d'y penser.
Quand j'ai parlé de ce projet à Alex, il été un peu sceptique sur l'idée. Mais après une rencontre avec Maxime, il a compris tout le sens de son travail et le feeling est bien passé. C'est important quand l'on sait que Maxime va être présent dans un moment si intime qu'est la naissance d'un enfant. Et nous ne regrettons absolument pas, bien au contraire. Maxime, milles merci à toi !” SM

“On est le 25/03 il est 3h du matin et Stéphanie me réveille, je lis dans son regard que c’est bon on va avoir le bonheur de voir notre petite Clémence.
On appelle le futur parrain & marraine vers 3h50 qui viennent rapidement prendre le relais pour être là lors du réveil de Lucas.
On téléphone à Maxime dans la foulée pour le prévenir qu’on est sur le chemin pour aller à la clinique Ste Anne.
On arrive à la clinique, tout est calme l’accueil par une sage-femme se fait rapidement, et le premier contrôle est clair on reste !
En repartant chercher les affaires à 5h à la voiture je croise Maxime qu’on vient de sortir du lit …
Les premiers examens s’enchainent, la situation avance normalement et la première estimation est pour les environs de 13/14h.
On passe en salle de travail vers 7h, la présence de Maxime nous est agréable, ça permet de discuter de faire passer le temps et donne l’occasion à quelques rigolades. Car les heures défilent mais Clémence fait de la résistance … Stéphanie enchaine le bain, les massages, les promenades, mais rien n'y fait ça n’avance pas.
A 14h on passe en salle d’accouchement pour poser une perfusion à Steph pour accélérer le travail, mais toujours rien à 17h une sage-femme passe rompre la poche des eaux, Steph repousse le plus possible la péridurale avec courage mais à 18h elle la demande pendant qu’on commande les pizzas avec Max.
Mais voilà 20 minutes plus tard on rappel la pizzeria pour annuler la commande Clémence semble être décidée à venir nous rejoindre !
L’accouchement se passe très bien et Steph met au monde Clémence en quelques courtes minutes pour notre plus grand bonheur !
Les sages-femmes nous laisseront le temps de nous remettre de nos émotions et prendre les mesures de Clémence sans nous presser ainsi aussi de permettre à max de capturer ces premiers instants avec notre crevette. Mais aussi de manger nos pizzas !
On montera en chambre à 21h où nous quitterons Max, qui pourra rentrer se reposer après cette très longue journée, où il nous a accompagné. La présence de Max a été très agréable pour ma part, il a été présent sans nous gêner dans notre intimité, on a pu profiter de chaque instant et part la même occasion profiter de sa bonne compagnie.
A noter la gentillesse et le travail des sages-femmes et du corps médical qui a été top.” AM

Ces images sont protégées par le droit d'auteur et ne sont donc pas libres de droits.
Toute reproduction interdite.

Photos réalisées à la maternité Sainte Anne, Groupe Hospitalier Saint Vincent.

Naissance N.

Naissance de N. au CMCO le 13 novembre 2017

Témoignage des parents :

"L'accouchement est souvent comparé à un marathon, or je n'en ai jamais couru. Je me suis donc préparée au mieux par un entrainement psychique, pratique avec l'haptonome et par le savoir, car on a peur de ce que l'on ne connaît pas.
Lorsque le travail a débuté, j'ai vu et entendu mon conjoint ému. Moi-même étant particulièrement émotive, je n'ai pourtant pas céder aux émotions envahissantes afin de rester concentrée jusqu'à la délivrance. J'ai été méthodique et rigoureuse, appliquant à la lettre les exercices et les conseils reçus. Et elle est arrivée! La pression descendue, je profite enfin de ce petit être qui cherche un peu de lait.
Grace aux photos de Maxime présentées un jeudi soir, sans m'y attendre j'ai pu revivre pleinement mon accouchement en laissant toutes mes émotions s'exprimer. Et c'est les larmes aux yeux que que je feuillette encore ce livre contenant la joie immense de donner la vie." KB

“De mon côté, seulement un semi-marathon à mon actif, mais 3 mois de préparation à une course n'est rien face aux 10 ans de préparation pour cette épreuve qui va durer toute une vie. Car on parle bien d'une vie que l'on voit naître, et cet événement est un souvenir qui reste gravé dans nos esprits ... chacun à sa façon. Un moment intime qui pourtant mérite d'être partagé, quel joyeux dilemme ! Nous avions entrevu les photos de Maxime sur ce projet et l'avons rencontré, sa simplicité et son gout pour les ambiances naturelles nous ont séduits, alors pourquoi pas ?
Une naissance dans la nuit, l'attente, l'angoisse, la joie et la fatigue, tout se retrouve dans les clichés de Maxime. Sa discrétion et sa disponibilité nous permet un an après (et nous le permettra encore de nombreuses années) de nous y replonger comme si nous y étions. Merci Maxime.” NS

Ces images sont protégées par le droit d'auteur et ne sont donc pas libres de droits.
Toute reproduction interdite.

Photos réalisées au pôle de gynécologie-obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.